Menu menu
  • Flux RSS
  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • YouTube

Focus

L’ADN endommagé pris en charge dans la (...)

2019

Les chercheurs du laboratoire SABNP (Inserm U1204, Genopole, Université d’Evry) et des collaborateurs scientifiques russes ont démontré que la protéine FUS est capable de rassembler l’ADN endommagé dans de grands compartiments aux propriétés liquides. Le mécanisme pourrait constituer un avantage dans le processus de réparation de l’ADN. L’article fait la couverture de Cell Reports (photo ci-contre). Notre ADN subit en permanence des dommages, au cours des réplications successives lors des divisions (...)

#Laboratoires #Plates-formes mutualisées #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Une application mobile pour l’antibio-résistance

2019

Le laboratoire LaMME (Laboratoire de mathématiques et modélisation d’Evry), en collaboration avec l’Unité de Génomique métabolique (Genoscope) et la Fondation Médecins sans Frontières, ont conçu une application qui diagnostique la résistance aux antibiotiques à l’aide d’un simple smartphone. Les chercheurs ont reçu une bourse de Google pour développer l’outil à grande échelle.
L’application fait appel aux techniques d’analyse d’image et une approche d’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique. (...)

#Bio-informatique #Laboratoires #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Genopole et le CHSF font émerger vos idées

2019

LANCEMENT DU 2e APPEL A IDEES INNOVANTES CHSF / GENOPOLE
Déposez vos candidatures avant le 30 septembre 2019 ! Le principe est simple. Les professionnels du Centre Hospitalier Sud Francilien sont invités à présenter en quelques lignes une idée qui résoudrait un problème rencontré dans leur pratique médicale ou paramédicale. L’accord du comité permet de lancer le projet avec un accompagnement de Genopole et un financement plafonné à 10 000€.
Un 1er appel à idées bien accueilli par la communauté (...)

#Biocluster #Collaborer #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires

iGEM Genopole Evry dans la course !

2019

iGEM, c’est reparti ! L’équipe 2018 a su passer le relais pour que 15 étudiants de licence de biologie, double licence biologie-informatique et master de l’Université d’Evry, prennent le départ de la course contre la montre de la célèbre compétition internationale iGEM : 6 mois pour monter un projet de biologie de synthèse !
Le projet 2019 : produire biologiquement des acides gras rares Encadrés par l’enseignante-chercheure de l’Université d’Evry Ioana Popescu, l’équipe s’attelle à la production (...)

#Biologie de synthèse #Sciences et société

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Point de vue sur la production biologique

2019

Francis Quétier, professeur émérite de l’Université d’Evry-Val-d’Essonne et chargé de mission recherche à Genopole, introduit le numéro du 30 avril 2019 de la revue Nature Plants en mettant en lumière une avancée scientifique notable. Elle ouvre la voie à une production biologique de composés d’intérêt (médicaments, ingrédients...) dans des plantes.
Dans le News & Views introduisant le numéro, le professeur attire l’attention sur les résultats publiés dans la revue par deux équipes scientifiques (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Un jalon pour une myopathie des ceintures

2019

L’équipe d’Isabelle Richard du laboratoire Généthon a démontré sur des modèles murins l’efficacité d’une thérapie génique pour une myopathie des ceintures parmi les plus fréquentes, la sarcoglycanopathie. Le gène-médicament porté par un vecteur AAV8 et administré par voie intraveineuse restaure l’expression du gène déficient (gène de la gamma-sarcoglycane) dans 75% à 100 % des fibres musculaires avec la plus forte dose testée. Les chercheurs ont constaté également que les fibres musculaires traitées résistent (...)

#Laboratoires #Thérapie génique #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Glowee lance une campagne de crowdfunding

2019

Glowee, installée à la pépinière Genopole après avoir été primée par le Concours Genopole Young Biotech Award, développe une innovation qui lui a valu plus d’une vingtaine de prix à travers le monde. L’idée lumineuse de sa dirigeante, Sandra Rey : s’inspirer de la bioluminescence des lucioles ou des méduses pour produire un éclairement biologique, écologique, alternatif à la lumière électrique. Le marché visé est celui du paysage urbain (abri-bus, vitrines...), également celui de l’événementiel. Un premier (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Sonder la diversité des ARN non codants

2019

© IBISC - Louis Becquey UN OUTIL NOVATEUR POUR SONDER LA DIVERSITE DES ARN NON CODANTS
Le laboratoire génopolitain IBISC (Informatique, Bio-informatique et Systèmes Complexes - Université d’Evry / ENSIIE), en collaboration avec les biologistes d’IPS2 (Institut des Sciences des Plantes de Paris-Saclay), a mis au point une nouvelle méthode bio-informatique d’identification des ARN non codants. L’objectif est de séparer les ARN non codants des ARN codant pour la synthèse d’une protéine, tout en (...)

#Bio-informatique #Génétique #Laboratoires

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Le directeur d’un parc scientifique chinois (...)

2019

Sur l’invitation du président de l’Université d’Evry, Patrick Curmi, en présence de Pierre Provenzano, délégué au développement économique de la mairie d’Evry-Courcouronnes, Jean-Marc Grognet, DG de Genopole, a eu l’opportunité lundi 29 avril de présenter le biocluster à M. Peng Qingyu, directeur de TusHoldings. Ce parc scientifique et technologique gouvernemental chinois, situé à Tsinghua (Pékin), spécialisé dans l’innovation, la santé, la robotique et l’intelligence artificielle, rassemble des universités (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Un nouveau traitement prolonge la survie de (...)

Focus

L’essai pré-clinique d’un nouveau traitement contre le cancer basé sur une immunothérapie développée par Inovactis, labellisée Genopole, a livré des premiers résultats prometteurs sur des souris atteintes d’un mélanome, un cancer agressif de la peau.
« Les souris qui n’ont pas reçu de traitement sont toutes décédées des suites de leur cancer en moins de 25 jours, là où toutes les souris traitées par Inovactis sont restées en vie, » expliquent Pierre-Yves Nogue, Clément de Obaldia et Fréderic Ros. Ces premiers (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires