Le Dr Mahfoud du Centre hospitalier sud francilien et les chercheurs Jean-Yves Didier, Amine Chellali et Samir Otmane du laboratoire IBISC (Informatique, BioInformatique, Systèmes Complexes, Université d’Evry) ont mis au point un outil automatique qui calcule un score de risque cardiaque, que le praticien peut exploiter pour sa prescription médicale contre le COVID-19.


Dans le contexte actuel du COVID-19, plusieurs médicaments dont l’efficacité reste à prouver, sont utilisés à l’échelle mondiale. Certains parmi eux comportent des risques de provoquer des troubles du rythme cardiaque parfois létaux. Ces risques sont le plus souvent prédictibles via des scores basés sur des informations issues de l’électrocardiogramme, associées à des informations cliniques et biologiques dont la collecte fait partie de la prise en charge standard des patients.

Deux calculatrices et un score de risque pour aider le praticien face au COVID-19

Dans ce contexte, l’équipe de Rythmologie du Centre Hospitalier Sud Francilien et l’équipe IRA2 du laboratoire IBISC de l’université d’Evry Paris-Saclay ont développé, en urgence, une application associant deux calculatrices automatiques. La première calculatrice aide à corriger l’intervalle QT, grandeur mesurée dans l’électrocardiogramme des patients et qui est un indicateur majeur du risque à prendre en compte. La deuxième calculatrice évalue un score global (score de Tisdale) basé sur le dossier clinique du patient. Au terme du calcul de ce score de risque, le patient peut être classé à bas/moyen/haut risque, ce qui apporte un éclairage au praticien pour déterminer les conditions de prise en charge de son patient.

Cette information est indispensable pour permettre la prescription de ces médicaments à la lumière d’un rapport risque/bénéfice potentiel, qui reste à établir par les essais cliniques en cours.

Un outil en ligne accessible à tous les professionnels de santé


L’application est en anglais dans l’objectif de s’adresser à un large public de professionnels de la santé via le web.
Sa particularité réside dans son contenu actualisé basé sur les publications les plus récentes et plus pertinentes portant sur le sujet. Elle permet à l’utilisateur de se former, s’informer puis décider via une interface facile et rapide d’utilisation.

Cette application gardera tout son intérêt hors contexte de covid 19 pour continuer à évaluer au quotidien le risque de trouble électrique cardiaque, pour des médicaments déjà approuvés, et couramment utilisés.

En portant des actions favorisant les synergies entre les laboratoires et l’hôpital, le « Grant Services » de Genopole a facilité le développement rapide de cet outil particulièrement utile dans cette crise sanitaire sans précédent et accessible à tous les praticiens.

LES CALCULATRICES SONT ACCESSIBLES LIBREMENT :
http://arcs.ibisc.univ-evry.fr/risk-calculator/

#Bio-informatique #Collaborer #Laboratoires #Santé