La société GenoSplice, labellisée Genopole, a mis son expertise de l’analyse génomique au service de l’Institut Imagine. L’étude parue dans la revue Nature Communication du 20 janvier révèle que l’enzyme ADAR1 joue un rôle clé dans le développement embryonnaire de la crête neurale, notamment de deux populations de cellules : les mélanocytes, nos cellules pigmentaires, et les cellules de Schwann à l’origine du système nerveux périphérique. ADAR1 agit via le mécanisme dit « d’édition de l’ARN », en transformant la base Adénine en une base peu commune, l’Inésine, qui change la lecture par la machinerie cellulaire. L’étude marque un pas vers la connaissance du développement de la crête neurale et des pathologies associées.

Le lien vers la publication de GenoSplice