Le Centre hospitalier sud francilien (CHSF), membre du biocluster Genopole, a engagé une course contre la montre pour faire face à la pandémie de coronavirus qui frappe de plein fouet l’Ile-de-France. Genopole salue sa réactivité face à cette crise sanitaire sans précédent.

Désigné dès le début de l’épidémie établissement de prise en charge Covid-19 en grande couronne, l’hôpital a réorganisé le service des urgences, réaffecté des unités pour les patients Covid et renforcé ses capacités en réanimation. C’est une réorganisation quasi-quotidienne.

Dès lundi 16 mars, l’hôpital a augmenté ses capacités d’accueil pour les patients atteints par le coronavirus et dès le 18 mars, des lits supplémentaires étaient dédiés à la réanimation. Au 27 mars, 22% de la capacité d’hospitalisation du CHSF est réservée à la prise en charge du COVID-19 soit plus de 200 lits. Devant l’afflux de nouveaux patients, la montée en puissance se poursuit. Des médecins généralistes et praticiens paramédicaux viennent renforcer les équipes.

En amont de l’accueil à l’hôpital et sur le même site, le SAMU de l’Essonne a ouvert une 2e salle de régulation. Des étudiants en médecine et infirmiers, professionnels de santé actifs ou retraités, tous volontaires, ont été formés pour son fonctionnement 7 jours sur 7.

Ensemble, aidons le CHSF !

La pandémie de coronavirus a brutalement bousculé nos activités et nos vies. Nous vivons une situation impensable il y a seulement un mois. Le CHSF, ses soignants et ses malades, affrontent l’épidémie.

Le CHSF a mis en place une cellule de don : masques, solution hydroalcoolique, réactifs de tests et surtout surblouses à usage unique manches longues et/ou imperméables.

Manifestez-vous via le formulaire suivant :
https://www.chsf.fr/solidarite-avec-le-personnel-hospitalier/