La plate-forme de Bioproduction en fermenteurs est ouverte depuis le 2 janvier 2019. Elle représente la 29e plate-forme mutualisée à disposition des laboratoires et entreprises de Genopole.

La nouvelle plate-forme est équipée de fermenteurs de tailles croissantes qui faciliteront les montées en échelle progressives nécessaires à la mise au point de procédés de production biologique de composés d’intérêt par des bactéries ou des levures.

Financée par Genopole et localisée à la pépinière d’entreprises, la plate-forme sera gérée par Abolis. La société génopolitaine apporte le savoir-faire de son chef de projet Fermentation, Thierry Colin (en photo ci-dessous), aux acteurs génopolitains qui souhaiteront accéder à la technologie. La technicienne supérieure en bioproduction industrielle Lamia Timzit (photo ci-dessus), en cours de formation à l’Institut des métiers et des technologies (site IMT installé sur le campus 3 de Genopole), l’assiste sur la plate-forme.

La production biologique de composés d’intérêt, médicaments, carburants, matériaux... est une des applications majeures de la biologie de synthèse. Genopole fait figure de pionnier en France et représente le plus important groupement de scientifiques et industriels dans cette discipline.
La création de la nouvelle plate-forme de Bioproduction en fermenteurs entretient cette dynamique et offre les conditions propices au développement de nouveaux projets sur le biocluster.

Les équipements de la plate-forme de Bioproduction en fermenteurs

- Quatre mini-fermenteurs de 200 ml My-control (Applikon) (Photo 1) permettent de tester en parallèle de nombreuses modalités de culture aérobie ou anaérobie de bactéries ou de levures. Les conditions optimales pour aboutir au meilleur rendement de production du composé d’intérêt sont ainsi déterminées.

- La montée en échelle est réalisée grâce au Biostat B (Sartorius Stedim) (photo 2) couplé à des fermenteurs de 2 et 5 litres. Cette première étape est importante pour s’assurer que les conditions de production sont stables, avant d’utiliser le pilote industriel de 20 litres, le Biostat C Plus (Sartorius Stedim) (photo 3).

Photo 1
Mini-fermenteurs de 200 ml
Photo 2
Fermenteur de taille intermédiaire couplé à une cuve de 2 ou 5 litres
Photo 3
Pilote industriel de 20 litres


- Contact Genopole pour plus d’informations sur l’accès à la plate-forme

#Biologie de synthèse #Biomatériaux #Biomédicaments #Plates-formes mutualisées